Parmi les pionniers de la nouvelle figuration au Maroc, Ghany en devient dans les années 70, une des figures marquantes grâce à un vocabulaire plastique qu’il explore moins comme représentation réaliste de la quotidienneté que comme métaphore sociale et humaine plus large.

 

Exclusivement dévolue à l’espace urbain et à l’humain, la peinture de Ghany Belmaachi distille un curieux mystère que suggère d’emblée son âme nomade. Shanghaï, Paris, Washington, surgit une géographie d’ailleurs qui dessine une palette d’horizons divers et variés pour cet enfant natif de la cité ocre marocaine, Marrakech.