Abdellah Sadouk peint des tableaux à la construction complexe et éclatée. Des plans se pénètrent, s’entrechoquent. Ils imposent des parties calmes et des parties intenses. Sadouk a construit une oeuvre lumineuse. La peinture de Sadouk ne bascule jamais dans l’abstraction. Dans ses oeuvres, le recours au géométrisme exprime son intérêt pour les aspects esthétiques de l’architecture traditionnelle.

La récurrence des formes (arcades, dômes) est une constante. Cette architecture de l’espace citadin est saturée, tramée de signes. Les zones de non-figuration sont là comme pour dynamiser l’oeuvre, générer une tension avec les espaces figurés. Le résultat est une oeuvre énergique, dotée d’une capacité d’appel. Une oeuvre qui a de la présence.